(+98) 921-497-4273   info@iransafar.co

CHIRAZ | Guide touristique

Située dans le Sud de l’Iran, Chiraz est toujours considérée comme la capitale culturelle et artistique du pays. Chiraz est la ville de l’amour, de la poésie, des roses, des rossignols et des grands poètes et philosophes du 13ème et 14ème siècle, comme Saadi et Hafez, dont la belle cité abrite les tombeaux.

eram grdenJardin boutanique d'Eram, Chiraz

À voir, à faire a Chiraz | Les incontournables

Chiraz est aujourd'hui une grande ville universitaire (sa faculté de médecine est la plus réputée d’Iran) et la troisième ville du pays, après Téhéran et Machhad.
Chiraz est une destination incontournable en Iran à cause de nombre des curiosités touristiques pour les voyageurs qui souhaiteraient se plonger dans l’héritage culturel, l’ambiance incroyable et le patrimoine historique de l’Iran   

Jardin Eram

Bien que la date exacte de la construction de jardin Eram soit inconnue, de nombreuses histoires sur ce jardin ont été écrites dans des récits de voyageurs occidentaux qui sont passés par Chiraz aux 17e et 18e siècles. Selon des documents historiques authentiques, le jardin a été construit à l'époque seldjoukide sur ordre du sultan Sanjar, mais au cours des siècles suivants, les dirigeants de Chiraz en ont restauré diverses parties.
À l'ère Qadjar (19e) sous le règne de Nasser al-Din Shah, le jardin est devenu une partie du domaine royal et a été donné aux dirigeants de la ville, donc un nouveau manoir a été conçu et fondé par Hussein Ali Khan Nasir al-Molk.

Deux caractéristiques uniques du jardin Eram de Chiraz sont la variété de la végétation et l'architecture employée dans la construction du manoir qui suit un complexe de styles différents tels que les chapiteaux des piliers achéménides, l'architecture Zandieh et les décorations de travail des carreaux externes Qadjar.

Mosquée Vakil

la mosquée Vakil  ou mosquée du régent, Construite en 1773 a l’entrée de bazar Vakil avec une surface de 8660 mètres carrés, n'a que deux iwans. ces deux iwan bien décorés sont sur les côtés Nord et Sud d'une grande cour ouverte. Il y a une grande salle hypostyle aux colonnes torsadées et aux chapiteaux à feuilles d’acanthe, mais dépourvue de salle à coupole. Les iwans et la cour de cette mosquée sont bien décorés avec des céramiques colorées typiques de Chiraz appelées « Haft rang », caractéristiques de l'art et de l’époque Qadjar. La salle de prière de la mosquée Vakil, avec une superficie de près de 2700 mètres carrés, comprend 48 piliers monolithiques sculptés en spirales et ornés. Le minbar, constitué de marbre vert et d'un escalier de 14 marches, est considéré comme l'une des seuls pièces maîtresses de la Dynastie Zand.

mosquee vakil

Tombeau de Hafez

Hafez ou Hafiz, nom complet Shams al-Dīn Muḥammad Ḥāfiẓ, (1326, décédé  en 1389, Chirāz), est l'un des poètes les plus célèbres d'Iran.
Ḥafeẓ a reçu une éducation religieuse classique, a donné des conférences sur le Coran et d'autres sujets théologiques («Ḥāfez» signifie celui qui a appris le livre sacré du Coran par cœur) et a écrit des commentaires sur les classiques religieux. Dans sa poésie, il y a de nombreux échos d'événements historiques ainsi que des descriptions biographiques de sa vie à Chiraz. Un des principes directeurs de sa vie était le soufisme, le mouvement mystique islamique qui exigeait de son adepte le dévouement total à la poursuite de l'union avec la réalité ultime.
Le tombeau de Hafez ou Hafezieh, est situé au sud de la porte du Coran dans une des parties les plus peuplées de Chiraz. Le mausolée actuel a été conçu par l'architecte français André Godar en 1935, composé de deux monuments: un pavillon abritant le tombeau de Hafez et une salle commémorative en commémoration de Hafez.

 

tombeau de Hafez

Citadelle de Karim Khan

Citadelle de Karimkhan ou Arg-e Karimkhan est construite en 1697 pendant la dynastie Zand, Lorsque Karim Khan Zand a choisi Chiraz comme capitale. Il a invité les architectes et artistes les plus professionnels à Chiraz et leur a demandé de construire cette structure incroyable.
Ce palais fortifié en briques, de forme quadrangulaire, a exercé diverses fonctions à différentes époques historiques. C'était le lieu de résidence de Karim Khan Zand et des dirigeants locaux pendant la dynastie Qadjar et la prison a l’époque Pahlavi.

Les tours d'angle de cette citadelle sont décorées avec des motifs géométriques. Des orangiers et des canaux Occupent le centre de la cour intérieure, bordée de trois iwans, d'un hammam et de plusieurs salles ponctuellement décorées de peintures.

Arg-e Karimkhan, Chiraz

Mosquée Nasirolmolk | Mosquée rose

Construite sous le règne des Qadjar, en 1876 à 1888, La mosquée Nasirolmolk est un lieu de culte très originale grâce à ses nombreux vitraux et son architecture particulière. Cette mosquée possède une salle de prière particulièrement notable avec de vitraux colorés qui est une caractéristique assez rare dans les constructions musulmanes. Quand la lumière passe par les vitraux qui encadrent la salle de la prière, de magnifiques couleurs sont projetées sur le sol et sur les colonnes de cette salle. Pour apprécier la beauté de ce spectacle, il est conseillé de se rendre à la mosquée tôt le matin, quand la salle de prière reçoit la plus belle lumière.

mosquee nasirolmolk

La porte du Coran

La porte du Coran ou Davaze coran est une porte historique de la ville Chiraz qui est située à l'entrée nord-est de la ville sur la route de Persépolis et d'Ispahan.
La porte du Coran a été construite pour la première fois au Xème siècle. Elle subit de nombreux dégâts au temps de la dynastie Zand. Pendant la restauration, une petite pièce est ajoutée au-dessus de la porte. Deux copies manuscrites du Coran écrites par le Sultan Ibrahim Mirza (petit-fils du conquérant Tamerlan) dans les années 1430-1431, y étaient conservées et donc Les voyageurs passant sous la porte étaient censés recevoir la bénédiction du livre sacré à leur sortie de la ville.
En 1937, les deux Corans sont transférés au musée Pars de Chiraz et la vieille porte est dynamitée par le gouverneur général de la ville afin d'élargir la route. Une nouvelle porte du Coran, plus grande, est reconstruite en 1947 pendant les Pahlavides.

porte du Coran