(+98) 921-497-4273   info@iransafar.co

Kerman - Bam | Guide touristique

Kerman est la plus grande et la plus importante province de sud-est d’Iran qui est très célèbre pour son histoire et son héritage culturel ainsi que ses tapis. Kerman est le plus grand producteur iranien de tapis artisanaux et un grand exportateur de pistaches.

La place ganjalikhan a KermanLa place Ganjali khan, Bazar de Kerman, Iran

Climat de Kerman

En raison de ses conditions géographiques particulières, la province de Kerman jouit d'un climat très variable avec une température moyenne entre mars et juin étant de 20 ° C à 25 ° C. Ces mois sont les plus indiqués pour une visite dans cette région.
Les altitudes de la province sont dans la continuation des chaînes de montagne centrales de l'Iran. Elles s’étendent depuis les hauteurs volcanique d'Azerbaïdjan, sont liées au plateau central iranien, et se terminent au Balouchestan. Ces chaînes de montagne ont créé de vastes plaines dans la province de Kerman. Le sommet le plus haut est le Mont Hezar, d'une altitude de 4465 m au-dessus du niveau de la mer.

Que faire et voir a Kerman?

Kerman fait partie des provinces qui ont su conserver soigneusement leurs patrimoines nationaux. On peut y voir encore de nombreux caravansérails, citernes, hammams, souks et des ruelles intactes qui ont résisté au temps pour parvenir à notre XXIe siècle. Aujourd’hui, quand on se rend à Kermân, on y voit encore les traces des temps lointains intriquées dans la vie quotidienne des habitants. En effet, le peuple kermani est très à cheval sur les rituels et les principes folkloriques et ethniques de sa région. Dans presque tous les ouvrages historiques consacrés à cette contrée, on retrouve le caractère hospitalier, convivial et altruiste des habitants de Kermân. Ils sont aussi connus pour leur croyance et leur sens du patriotisme.

Le jardin du prince(Bagh Sahzde)

Le Jardin de Bgh shazde fait partie des beaux jardins historiques de l’Iran. Jardin du Shazdeh est situé près de tombeau de shah Nematollah Vali dans la ville de Mahan (à 20 km de Kerman). L'une des caractéristiques les plus remarquables de ce jardin est son emplacement, situé au cœur du désert.
À l’époque des Qajars, un célèbre architecte yazdi, Nasser al-Dawlah, a conçu et construit ce jardin à côté du manoir de Mahan. Il y a de nombreux arbres fruitiers dans le jardin et devant le manoir se trouvent des piscines et des fontaines dont l’eau provient de la rivière de Tigran.
Le complexe se divise en deux parties Est et Ouest sur une étendue de près de 3.5 hectares. Le Jardin du Prince Mahan se trouve depuis 1974 sur la liste du patrimoine national et inscrit en 2011 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

jardin de prince
Le jardin du prince, Mahan, Iran

Tombeau de Shah Nematollah Vali

Le tombeau de célèbre philosophe et Soufi, Shah Nematollah Vali, est située à Mahan. Ce bâtiment est un chef-d’œuvre de l’architecture des 6 derniers siècles. Il associe une architecture spéciale, un jardin agréable et une limpidité mystique. Un des espaces les plus célèbres de ce complexe est celui de la salle d'isolement : Chelleh Neshin, qui est un type de méditation utilisé pour l'isolement et les voyages spirituels. Ce complexe dispose de deux portes d’entrée, de petites et de grandes salles, d’un monument, de 4 minarets carrelés, de 2 portiques et de 4 mètres. Le noyau principal de ce bâtiment est formé par la tombe avec une belle coupole. Le plus ancien d'entre eux est le dôme d'une maison où se trouve le coffre-fort de Shah Nematollah Vali. La plupart des autres bâtiments ont trait à l'ère safavide avec quelques ajouts pendant la dynastie des Qâdjârs.

shah nematollahCouple de tombeau de Shah Nematollah Vali, Mahan, Kerman

Citadelle de Rayen

Citadelle de Rayen est Située à 120 Km au sud de Kerman, faite de brique crue occupe une surface de 2 000 m² et connu comme le plus grand édifice en brique crue du monde après la citadelle de Bam. Cette citadelle ressemble beaucoup à la citadelle de Bam et se situe au sommet d’une colline près de sommet de Hazar. La présence de cette citadelle constitue une preuve de l’existence de la ville de Râyen avant l’islam, et remonterait à l’époque sassanide. Il existait des citadelles encore plus anciennes dans la région, qui ont cependant été détruites à la suite de catastrophes naturelles au cours des siècles.

rayenCitadelle de Rayen, Kerman province, Iran

Arg-e Bam (Citadelle de Bam)

La ville de Bam, construite dès le XIXe., est une Ville alimentée par des qanâts est réputée dans tout le pays pour sa palmeraie et ses Cultures de dattes, de citrons, d’oranges ou de mandarines. La ville de Bam est surtout connue pour coexister avec l’antique Bam, une extraordinaire cite de briques crues et de pisé,
A la croisée des routes reliant le sud-ouest De l ‘Iran aux provinces du Sistan et Balûchistân et à l’Afghanistan, l’ancienne Barn fut sans doute fondée à l’époque parthe, au début de notre ère, sur l’emplacement probable d’un fort achéménide. Relais de la route des épices entre l’Inde, l’Océan indien, la mer d’Oman et le golfe Persique, elle exportait des dattes, des cotonnades et des turbans.
Si Bam n’a cessé d’être réaménagée et restaurée au cours du temps, beaucoup d’édifices, dans leur forme actuelle, remontent à l’époque safavide (150 1-1732). Barn fut conquise par une tribu afghane en 1719, puis reprise par Nâder Shâh. En 1795, le premier roi qâdjâr, Aqâ Muhammad, captura le dernier membre de la dynastie Zand et massacra600 de ses partisans. La ville fut progressivement désertée au XIXe et restaurée à plusieurs reprises.
Longue de près de 1800 m, ponctuée de 38 tours, l’enceinte crénelée qui entoure la ville fut fondée à l’époque préislamique, mais transformée ultérieurement. Immédiatement après l’entrée, le bazar principal, d’époque safavide, s’étend en direction de la citadelle. En allant vers la droite, vers l’est, on découvrira, après un dédale de rues et de ruines, une mosquée du Vendredi fondée au IX s. et Remaniée tardivement.

La citadelle de Bam est 80 pourcent détruite par le tremblement de terre en 2003.

-
citadel de bamCitadelle de Bam avant de tremblement de terre, Province de Kerman

Le désert Lut (Dasht-e Lut)

Le désert de Lout, ou Dasht-e-Lut, se trouve dans le sud-est de Kerman. Entre juin et octobre, cette zone subtropicale aride est balayée par des vents violents qui transportent des sédiments et provoquent une érosion éolienne à une échelle colossale. De fait, le site présente certains des exemples les plus spectaculaires de reliefs éoliens de yardangs (crêtes ondulées massives). Il se compose aussi de vastes déserts de pierre et de champs de dunes. Le bien forme un exemple exceptionnel de processus géologiques en cours.
dans le Daht-e Lut il y a plusieurs kalouts, des château de sable en mouvement qui sont construits un jour et se déplacent le lendemain, dans cette région qui s'étend du centre de Lut à l'ouest. Ces kalouts sont situés dans une zone située à 40 km à l'est et au nord-est de Shahdad. Ils ont été générés par l'érosion extrême des sols et de l'eau et s'étendent du nord-ouest au sud-est de la région. Les kalouts couvrent une partie de la frange ouest du Lut Désert avec une longueur moyenne de 145 km. Il y a peu de végétation dans cette région désertique. Outre les kalouts, il y a d'autres belles attractions à l'est de Kerman, la région la plus basse de Lut Desert à l'est d'une mine de sel appelée "Gowd-e Namak", située dans la région occidentale des kalouts. À ce stade, l’altitude n’est que de 56 mètres au-dessus du niveau de la mer et est considérée comme la région la plus basse d’Iran et non seulement l’endroit le plus chaud d’Iran, mais aussi l’endroit le plus chaud de la planète connue comme 'Gandom Beryan', ce qui signifie grain rôti. La température à Lut Désert peut dépasser 70 ° C à l’ombre, ce qui la rend encore plus chaude que la valle morte.