(+98) 921-497-4273   info@iransafar.co

HAMADAN | Guide touristique

Connue autrefois sous le nom d'Ecbatane, Hamadān ou Hamedan est l'un des plus anciens centres de la civilisation perse habitée depuis le 2e millénaire av. JC. Même avant de la migration des Aryens vers l'Iran, Kassian vivait dans cette région. Mais selon de grands historiens comme Hérodote, la ville de Hamadan a été fondée par DeJoces pendant les mèdes. A cette époque, l'ancienne ville de Hegmataneh subit des changements fondamentaux et de nombreuses fortifications y furent construites. En 550 avant JC, Cyrus le Grand a vaincu le roi des Médias et a établi Hegmatane comme sa capitale. Pendant les Parthes, Hegmatane servait aussi la capitale d'été.

hamedan, IranLa place d'imam Khomeini, Hamadan

Hamadan abrite de nombreux poètes et célébrités culturelles. Cette ville a toujours été bien connue pour l'artisanat comme le cuir, la céramique et les tapis. 
Hamadan est située sur les pentes de l'Alvand, à plus de 1800 mètres d’altitude, et donc la ville est l'une des villes les plus froides de l'Iran.

Les incontournables de Hamadan

Il y a plusieurs curiosites touristiques a hamadan qui conviennent pour un voyage agréable surtout au printemps. Hamadan abrite de nombreux poètes, à part cela, des dizaines de sites et de sites historiques et des attractions naturelles.

Dans cet article, nous présentons les sites les plus importants de Hamadan.

Dome des Alavides

Le Dôme des Alavides ou Gonbad-e-Alavian, qui est un des plus beaux exemples de l'architecture seldjoukide est une tour funéraire carrée dont le dôme a disparu. Ce bâtiment a été construit à l'origine comme une mosquée par la famille Alavian À l'origine, le bâtiment comprenait deux minarets et un dôme vert, mais il a ensuite été transformé en mausolée familial en ajoutant une crypte. L'existence d'un sanctuaire en dôme situé côté sud avec une belle décoration s'ajoute à la richesse de cette belle construction.

le dome des alavidesGonbad-e-Alavian, Hamadan, Iran

les fouilles d'Hegmataneh

Un site à ne pas manquer lors d'un séjour à Hamadan, ce sont les fouilles de Hegmataneh (Ecbatana) et de son musée. Cette ville antique fut la première capitale des Aryens et, avec Athènes en Grèce et Rome en Italie et Suse au Khuzestan, est l'une des rares villes anciennes au monde qui survit encore et qui est importante. Le royaume médian a été fondé au 8ème siècle avant JC par Dejoces ou Dia-oku et Hegmataneh a été construit comme une capitale.

Hegmataneh est le plus grand site archéologique d'Iran, un trésor mis à nu à la fin du XXe siècle qui permet de découvrir l'ancienne ville presque parfaitement géométrique. On peut admirer leurs maisons construites dos à dos et semblables les unes aux autres et des rues perpendiculaires. Dans le musée dédié aux fouilles, de nombreux objets achéménides, sassanides et médians sont exposés et offrent une véritable plongée dans l'époque où Ecbatana était encore la capitale du royaume médian.


hegmatane
lmusée de Hegmatane, Hamadan, Iran

Les inscription de Ganjname

Il y a 2500 ans, pendant la dynastie achémanienne ,  Hegmataneh était l'une des deux capitales de ce monde impérial. Darius I (522-486 avant JC) sculpta sa deuxième inscription pour la postérité sur les rochers du Saint Al-Wondwokh. Puis, son fils Xerxès I (486-446 CE), a inscrit la même inscription mentionnée avec quelques petits changements sur son propre nom. Les inscriptions sont écrites en 3 colonnes de 20 lignes en trois langues : "persan ancien", "élamite" et "babylonienne". L'ancienne langue persane se trouve à gauche des deux tablettes et a une largeur de 115 cm; le texte élamite est écrit au milieu des deux inscriptions et le texte babylonien se trouve dans la troisième colonne. Ce magnifique monument est situé à 5 km au sud-ouest de la ville historique de Hamadān et accueille des historiens, des archéologues et des passionnés de la nature à la fin de la route luxuriante d'Abbas Abad à Alvand Kouh et à côté de la cascade de Ganjnameh.

ganjnameGanjname, Hamadan, Iran

la grotte d'Alisadr

Ali-Sadr est l'un des sites naturels les plus spectaculaires d'Iran et aussi du monde en raison de ses grandes rivières ouvertes et de ses nombreux aqueducs longs qui sont répartis sur toute la grotte. C’est un phénomène géologique unique et juste quelques grottes dans le monde entier comme «la grotte de Moulis» en France et la «grotte du chevalier» et la «grotte de Boukan» en Australie sont comparables avec ses splendides paysages. Le goût de l’eau de la grotte est normal ainsi que sa couleur et son odeur et il n'y a aucun signe de vie là. Sa température reste constante tout au long de l'année (environ 12 dégrée centigrades) et l'eau est très translucide au point que l'on peut voir sa profondeur jusqu'à dix mètres en lumière naturelle sans aucun flou. La profondeur du fleuve varie de dix mètres à quatorze mètres dans certaines parties. L’eau de la grotte provient de sources d’eau souterraines, de projections et de suintements progressifs de l’eau du toit et des murs de la grotte, qui sont à leur tour alimentés par les pluies régulières.
Cette grotte a une distance d'environ 75 kilomètres du nord-ouest de Hamadan et a emprunté son nom d’un village voisin.

grotte d'alisadr

la grotte d'Alisadr, Hamadan

Mausolée d'Avicenne

Avicenne est un grand docteur en médecine, poète, scientifique et philosophe du 10ème siècle. Abu-Ali-Sina, connue sous le nom d'Avicenne en Occident, a écrit, entre autres réalisations, une encyclopédie médicale dont la lecture était obligatoire pour tous les étudiants en médecine en Europe jusqu'au 19ème siècle. Ses autres travaux en tant que poète et philosophe sont encore étudiés aujourd'hui.
Mausolée d'Avicenne fut édifié en 1954, ce mausolée s’inspire de l’antique tour funéraire de Gonbad-e Kavus à Gorgan, au nord-est de l’Iran dont douze colonnes en granit soutiennent un toit conique surplombant la salle funéraire de tombeau.

avicenneMausolée d'Avicenne, Hamadan

Le tombeau de Baba Taher

Baba Tahir ou Baba Taher Oryan Hamadani était un poète derviche persan du XIe siècle originaire de Hamadān. Le tombeau de Baba Tahir est au sommet d'une colline au nord de la Bactriane de Hamadān. Au cours des siècles, cette structure a été témoin de nombreuses destructions et reconstructions. L’ancien bâtiment date de la dynastie Saljûq, puis une tour octogonale en brique a été construite au 6e siècle sur le site funéraire de Baba Tahir, qui a ensuite été détruite. Pendant la règne de premier roi Pahlavi, la municipalité de Hamadan a construit une nouvelle structure au lieu de l'ancienne qui était principalement faite de briques. Au cours de cette reconstruction, se trouve un musée de l'Iran antique. Sur cette tuile turquoise, les versets coraniques sont écrits dans la calligraphie stéréoscopique coufique.

baba tahir hamedaniLe tombeau de Baba Taher, Hamadan

lion de pierre(Shir-e Sangi)

Datant de la période parthe, le célèbre lion de pierre ou Shir-e-sangi est situé sur une colline historique à Hamadan.
Ce lion de pierre, long de 2,5 mètres, a été découvert lors de la conquête d'Hamadan par les Arabes. il gardait, à l’origine, l’une des portes de la ville, et pourrait avoir été sculpté sur ordre d’Alexandre le Grand. Aujourd’hui très abîmée, la saillie de son nez a été lissée par les baisers de femmes en quête de mari!

sh sangi hamedanShire Sang, Hamadan

Synagogue d'Esther et Mordechai

Parmi les monuments incontournables à Hamadan, le mausolée d'Esther et Mardochée est à ne surtout pas manquer. Ce haut lieu de pèlerinage chez les juifs d'Iran, qui ont une communauté très importante à Hamadān Depuis les achéménides, est supposé abriter les tombes de la reine Esther et de son oncle Mardochée, qui avaient sauvé le peuple juif d'un massacre certain.

Esther et Mardochée ont un statut très élevé parmi les Juifs et donc ils sont connus comme les sauveurs de la nation juive. L'histoire de la vie d'Esther (censément signifie étoile) parle d'une fille qui est née en Perse vers 500 avant JC et a perdu ses parents lorsqu'elle était une enfante, alors elle grandit chez son oncle, Mardochée. Cette belle fille se marie a Xerxès (fils de Darius) et à cette époque elle est devenue reine d'Iran. Il existe plusieurs récits de la vie d'Esther. L'un concerne Haman, le ministre avisé de Xerxès, qui, par crainte de l'influence juive dans le gouvernement, ordonne au roi de massacrer tous les juifs vivant en Iran. Mais la reine juive (Esther) et son oncle Mardochée ont réussi à révoquer ce décret de Xerxès et à sauver les juifs en raison de leur position et des bons pouvoirs à la cour. Cet événement a ensuite été nommé Célébration de Pourim dans le monde juif.

estherSynagogue d'Esther et Mordechai, Hamadan